dahira mouttahabbiina fillaahi
  دائرة المتحابّين في الله
Dahira Moutahabbiina Fillaahi - Communauté de ceux qui s'aiment en Allah
Vous êtes ici : Accueil > Documentation > > La purification > L'accomplissement d'un besoin naturel

L'ACCOMPLISSEMENT D'UN BESOIN NATUREL

« La pureté correspond à la moitié de la foi » (Mouslim). « Certes, je n'ai été envoyé que pour parfaire les bonnes moeurs » a dit le Messager d'Allah (PSL). Il n'est donc point étonnant de voir le Coran et la Sounna regorger de trésors de politesse notamment en vue de la réalisation de la pureté. Parmi ces bonnes manières, figurent les règles de savoir-vivre à respecter lors de l'accomplissement d'un besoin naturel.
Ces règles traversent tout le processus de l'accomplissement du besoin comme on s'en aperçoit dans les quatre phases suivantes :

L'entrée et la sortie des latrines

L'accomplissement d'un besoin naturel peut se faire dans un lieu spécialement destiné à cela (latrines, toilettes) ou en plein air. Cette deuxième option peut se justifier par des raisons liées aux conditions d'existence des populations ou par l'état de nécessité.
Quand on entre aux latrines, deux règles sont à respecter.
La première est liée au fait de se débarasser de tout ce qui porte la mention de Dieu le Très-Haut ou de Son Messager (un anneau par exemple). Il est raconté dans un hadith rapporté par Tirmizî que « le Prophète (PSL) portait un anneau sur lequel était gravé : Mouhammad Rassouloullah et il l'enlevait à chaque fois qu'il entrait dans les latrines ».
La seconde règle concerne la manière dont on entre et sort des latrines : en effet, on y pénétre du pied gauche en prononçant cette invocation enseignée par ce hadith rapporté par Boukhari : « Au nom d'Allah, je cherche refuge auprès de Toi contre tous vices et mauvaises actions » (ou contre tous les satans de sexe masculin et féminin : khoubth et khabaith selon certaines interprétations). Si on a négligé de le faire auparavant, alors on peut se rattraper en le faisant en ce lieu découvert mais non dans les latrines ; et on en sort du pied droit en prononçant cette invocation : « Ton Pardon, Seigneur! » (Hadith rapporté par Abou Daoud et Tirmizî). Il est utile de savoir que pour la mosquée, l'entrée se fait avec le pied droit et la sortie avec le pied gauche tandis que pour une maison, le pied droit sert pour les deux occasions (l'entrée et la sortie).

La direction à prendre

La règlementation de la direction à prendre par celui qui veut accomplir un besoin varie selon qu'il accomplit son besoin dans les latrines ou dans un lieu découvert.

Dans une habitation, il est licite d'accomplir les devoirs conjugaux (coït), d'uriner ou de déféquer (selles) en direction de la qibla (Kaaba) ou en direction opposée. En revanche, lorsque le besoin est accompli dans un endroit découvert, le hadith du Prophète (PSL) doit être appliqué dans toute sa rigueur : « N'urinez pas et ne déféquez qu'en direction opposée à elle (la qibla) » (Reconnu authentique par consensus). Cela s'explique en raison du fait que dans les maisons, un mur (ou ce qui en tient lieu) sert de voile à la direction de la qibla alors que pour l'endroit découvert, il serait difficilement admissible que la personne s'oriente de la même manière aussi bien pour prier que pour accomplir un besoin naturel.

L'accomplissement du besoin naturel proprement dit

Les règles posées concernent surtout l'accomplissement d'un besoin dans un endroit découvert ou lorsqu'il est fait utilisation des chaises turques. L'essentiel de ces règles tourne autour de la nécessité d'éviter d'accomplir ses besoins dans les lieux publics au sens le plus large du terme et de les accomplir dans la plus grande discrétion en préservant les exigences en matière de santé et d'hygiène publique. C'est ainsi qu'il est recommandé de :

  1. Eviter les anfractuosités, le vent, les abreuvoirs, les chemins publics, les lieux ombrageux, un terrain dur ;

  2. Préparer ce qui servira à nettoyer, soit l'eau exclusivement soit l'eau et une matière sèche, pure, torchante ;

  3. Avoir sa nudité couverte ;

  4. Se couvrir la tête ;

  5. Eviter de se tourner ;

  6. Garder le silence sauf s'il s'agit d'une chose importante ;

  7. S'écarter de la vue des gens ;

  8. S'accroupir ;

  9. Prendre appui sur un pied, le gauche durant l'opération, le droit pour se relever ;

  10. Ecarter les cuisses ;

  11. Relâcher l'anus ;

  12. Se torcher de la main gauche ;

  13. Commencer à nettoyer la partie antérieure, avant le derrière ;

  14. Se laver les mains après le nettoyage.

Le nettoyage

Une fois le besoin naturel accompli, la personne procède au nettoyage. L'accent sera mis sur les modalités du nettoyage et les instruments de nettoyage.
Les modalités du nettoyage sont variables selon le type de besoin accompli. Il est obligatoire de se nettoyer à fond des deux substances (urine et selles). Pour l'urine et concernant les hommes, ce sera en étirant la verge et en la secouant, le tout légèrement. Dans un hadith reconnu authentique par consensus, le Prophète (PSL) a dit : « Que personne parmi vous ne tienne sa verge avec la main droite en urinant et qu'il ne se torche pas avec sa main droite». Pour se nettoyer, quand il s'agit de sperme, menstrues ou lochies ainsi que d'urine de femme et aussi lorsque la matière fécale s'est répandue, de tous les côtés à partir de la sortie, en grande quantité, on se servira exclusivement d'eau. S'agissant de liqueur prostatique (madhyou), on lave la verge tout entière. Enfin, il est à préciser qu'on ne se nettoie pas pour un vent (pet) sonore ou non sonore.
Les instruments de nettoyage sont d'une part l'eau pure et d'autre part la matière sèche, pure et torchante. Il est permis de se nettoyer à l'aide de l'un des deux instruments encore que l'eau soit meilleure. L'honorable épouse du Prophète (PSL) Aïcha (qu'Allah l'agrée) a dit aux femmes : « Habituez vos maris à se nettoyer avec de l'eau après l'accomplissement d'un besoin, j'éprouve de la pudeur à le leur dire ; le Messager d'Allah procédait ainsi » (rapporté par Tirmizî). Mais si la personne utilise l'eau et une matière torchante, il doit se torcher d'abord avant de se nettoyer à l'eau. La matière torchante doit être une matière qui ne fasse pas mal et ne présente aucune utilité (cailloux, papier hygiènique etc.), ni en or ou en argent. En outre, il est interdit de se torcher sur un mur (matière sèche non pure) ou avec un os ou un excrément. La matière torchante doit être en nombre impair (3,5,7...) selon les besoins (par exemple trois cailloux ou cinq coupures de papier hygiènique). D'après un hadith rapporté par Mouslim, Silman a raconté que « le Prophète (PSL) leur a interdit d'uriner et de déféquer en direction de la qibla, de se torcher avec la main droite et avec moins de trois cailloux ou avec un excrément ».

Extraits traduits des enseignements en arabe et en wolof, sur l'islam et la tariqa tidjaniya, du guide spirituel Serigne El Hadj Madior CISSE, responsable de la dahira Moutahabina Fillahi et disciple de Khalifa Ababacar SY (RTA).