dahira mouttahabbiina fillaahi
  دائرة المتحابّين في الله
Dahira Moutahabbiina Fillaahi - Communauté de ceux qui s'aiment en Allah
Vous êtes ici : Accueil > Evènements > Le Ramadan

 

 

Au nom d'Allah, le Miséricordieux par essence et par excellence !

Le jeûne du mois de Ramadan est le quatrième pilier de l'islam (après la profession de foi, la prière, la zakat et avant le pélerinage). Au sens littéral du terme, le jeûne signifie l'abstinence. Jeûner, c'est s'abstenir d'accomplir un acte qui est en notre pouvoir. Ainsi, le fait de s'abstenir de parler est une forme de jeûne. Maryam (qu'Allah l'agrée) s'était ainsi exprimée selon le Coran à la naissance de son Illustre fils Issa (Paix sur Lui): « Certes, j'ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai donc aujourd'hui à aucun être humain » (Sourate Maryam, verset 26). Selon la charia, le jeûne est, pour reprendre la définition de l'éminent jurisconsulte Imam Aloussi, « le fait pour quelqu'un qui présente des caractères spécifiques, à titre spécifique et pour une période spécifique ». L'examen des divers aspects de la réglementation coranique du jeûne permettra de mieux percevoir la pertinence de cette définition.

Il est révélé dans le Coran : « Ô les croyants ! On vous a prescrit as-Siyam (le jeûne) comme on l'a prescrit à ceux qui vous ont précédés, ainsi atteindrez-vous la piété, pendant un temps déterminé de jours. Quiconque d'entre vous est malade ou est en voyage, devra jeûner un nombre égal d'autres jours. Mais pour ceux qui ne pourraient le supporter qu'avec grande difficulté, il y a une compensation : nourrir un pauvre. Et si quelqu'un fait de son propre gré, c'est pour lui ; mais il est mieux pour vous de jeûner si vous saviez ! (Ces jours sont ) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour l'humanité, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc, quiconque d'entre vous est présent en ce mois, qu'il jeûne ! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu'il jeûne un nombre égal d'autres jours. Allah veut pour vous la facilité, Il ne veut pas la difficulté pour vous, afin que vous proclamiez la grandeur d'Allah pour vous avoir guidé, afin que vous soyez reconnaissants. » (Sourate Al Baqarah (La vache), versets 183 à 185).

De ces versets, il ressort que le Coran a posé le principe du caractère obligatoire du jeûne du mois béni de Ramadan (I) et déterminé de manière limitative les exceptions à ce principe (II).

Elle se manifeste ensuite dans la soumission à Allah par la proclamation de Sa Grandeur pour nous avoir guidés dans le Droit Chemin de l'islam en général et en particulier vers cette source extraordinaire de vertu, de félicité et de grâces qu'est le Ramadan « au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour l'humanité et preuves claires de la bonne direction et du discernement » (Sourate Al Baqarah (La vache), verset 185).