dahira mouttahabbiina fillaahi
  دائرة المتحابّين في الله
Dahira Moutahabbiina Fillaahi - Communauté de ceux qui s'aiment en Allah
Vous êtes ici : Accueil > Présentation > Serigne Madior > Mame Madior Goumbo CISSE > Relations

Ses relations avec d'autres érudits contemporains

Adeptes de la voie Khadriya Madior Goumbo CISSE a néanmoins entretenu de bonnes relations avec les leaders des autres confréries du SENEGAL.

1 – El Hadj Malick SY

El Hadj Madior Goumbo CISSE a entretenu des relations amicales avec El Hadj Malick SY. Le futur marabout de Tivaouane a assisté au premier gamou de Madior Goumbo CISSE, où ses talibés et lui même ont chanté la bourda.
Après la disparition de ce dernier, El Hadj Malick SY a envoyé des délégations le représenter au gamou de son ami. Un de ses talibés du nom de Mayoro KANE du quartier SUD l'a souvent représenté à cet effet. Leurs bonnes relations ont survécu à l'épreuve des conflits entre confréries à Saint-Louis. Lorsque Seydi Hadj Malick a voulu construire sa maison de la rue André Lebon, il décida de transférer son école dans la cour de la maison de Mame Madior Goumbo CISSE où résidait sa veuve Lala Aïcha.

2– Khaly Madiakhaté KALA

L'histoire retient de leur relation, l'échange de poèmes entre les deux hommes à propos de Cheikh Ahmadou BAMBA dans le différend qui opposait Cheikh Ahmadou BAMBA à son ancien maître. Mame Madior Goumbo CISSE prit la défense du disciple. L'histoire semble lui avoir donné raison. Car bien plus tard Khaly Madiakhaté KALA dira à Cheikh Ahmadou BAMBA : « c'est moi qui t'ai fait connaître le Seigneur mais à présent tu es plus proche de lui que je ne le suis ».

3- Cheikh Ahmadou Bamba MBACKE

Mame Madior Goumbo CISSE, dans le poème précité prend fait et cause pour Cheikh Ahmadou BAMBA ancien disciple de Serigne Khali Madiakhaté KALA, en froid avec son ancien maître. Il pressent le grand avenir de l'homme du BAOL qu' il appelle « lionceau » dans un poème. Son unique fils Ahmadou CISSE ira rejoindre plus tard Cheikh Ahmadou BAMBA.

4 – Diakha CISSE FAGUEYE

Diakha FAGUEYE est le cousin germain (c'est le fils du frère de son père Ndaraw CISSE) de Mame Madior Goumbo CISSE . Plus agé que Mame Madior Goumbo, grand intellectuel lui aussi, il entretient d'amicales relations avec son cousin. Ils furent d'ailleurs ensemble en 1889 pour le pélerinage à la Mecque. Mais Diakha ne revint jamais. A son retour, El Hadj Mame Madior Goumbo CISSE ramena à la famille du défunt les bagages de celui-ci. Il fit savoir à son épouse Khady DIA qui allaitait encore sa fille Fama CISSE, que son époux était mort 4 mois auparavant, et qu'il ne lui restait donc que dix jours de deuil. Malgré sa disparition prématurée, Diakha FAGUEYE était de la trempe des grands chefs religieux dont s'honorent notre pays. En témoigne l'anecdote suivante, on raconte qu'à l'occasion du décès de Thierno El Hadj Cheikh Dramé de Handoulaye, tous les grands chefs religieux du pays étaient présents dont Seydi Hadj Malick Sy, Cheikh Ahmadou Bamba, El Hadj Abdoulaye CISSE serigne Djamal. El hadj Cheikhou Dramé avait avant sa mort exprimé son désir de voir sa prière mortuaire effectuée par Diakha CISSE. Mais quelqu'un fit observé avant ladite prière que Diakha ne pouvait diriger la prière car souffrant de rhumatisme, il ne faisait pas l'ablution mais seulement une lustration pulvérale (tiime). Seydi Hadj Malick fit remarquer à l'assistance que le défunt était bien au courant de l'indisposition de Diakha CISSE qui l'obligeait à se contenter d'un simple tiime. Il ajouta même qu'en ce qui le concernait il avait plus confiance dans le tiime de Diakha que dans sa propre ablution.
C'est ainsi que finalement Diakha dirigea la prière mortuaire de El Hadj Cheikh Dramé.

5 – Thierno Aby DIAGNE

Domicilié à la rue Méchin au quartier Sud, il était un ami personnel de Mame Madior Goumbo CISSE , il est l'homonyme de Aby Kane DIALLO ancien maire de Saint-Louis. Son fils Khaly Alioune DIAGNE a épousé Thillé CISSE, une des filles de Mame Madior Goumbo CISSE. Thierno Aby DIAGNE assistait régulièrement au gamou de Mame Madior Goumbo CISSE et organisait lui même une semaine après ce dernièr un autre maouloud appelé le baptême. Cette tradition est aujourd'hui perpétuée par ses petits-fils. Une chanson populaire associe les trois noms de Mame Madior Goumbo CISSE, Thierno Aby Diagne et Khoud Sylla et les proclame des saints.