dahira mouttahabbiina fillaahi
  دائرة المتحابّين في الله
Dahira Moutahabbiina Fillaahi - Communauté de ceux qui s'aiment en Allah
Vous êtes ici : Accueil > Documentation > La purification

 

 

Au nom d'Allah, le Miséricordieux par essence et par excellence

La purification est une obligation prescrite par le Coran et la Sunna : « Et si vous êtes pollués (junub), alors purifiez-vous( par un bain ) » (Sourate Al-Ma'idah, verset 6) ; « Allah aime ceux qui se repentent et il aime ceux qui se purifient » (Sourate Al-Baqarah, verset 222) ; « Et c'est certainement un Coran noble, dans un livre bien gardé que seuls les purifiés touchent » (Sourate Al-Waqi'a, versets 77-79 ) ; « Et tes vêtements, purifie-les » (Sourate Al-Mouddathir, verset 4). Il est établi que la prière constitue le deuxième pilier de l'Islam. Mais sans la purification, elle ne tient ni ne vaut comme l'a révélé le Prophète Mohamed, (PSL): « La pureté correspond à la moitié de la foi » ; « La pureté est la clé de la prière » ; « Allah n'exauce aucune prière sans pureté » (Mouslim).

« Pas de prière sans pureté » telle est la règle que doit retenir tout musulman. D'où la nécessité pour lui de savoir reconnaître ce qui est pur de ce qui est impur ainsi que toutes les modalités de la purification.

S'il est certain que la purification a une dimension morale qui englobe la pureté du coeur et de l'esprit des pêchés et des vices, les développements qui vont suivre ne concerneront que la dimension physique de la purification. Celle-ci englobe :

  • d'une part, la purification qui consiste à enlever, à l'aide de l'eau pure et purifiante, les impuretés du corps, des vêtements et de notre environnement de prière (tahâratou khabath). A l'occasion, il sera fait rappel des règles à respecter lors de l'accomplissement d'un besoin et de la condition des femmes en cas de menstrues ou de lochies (règles et accouchement) ;

  • d'autre part, toutes les formes de purification rituelle que sont l'ablution mineure (djapp en wolof), l'ablution majeure ou bain rituel (sanghou) et l'ablution sèche par la terre (tiime) et qui sont obligatoires, selon les situations, en cas de survenance d'une des causes personnelles mettant l'individu en état d'impureté (tahâratou hadath).